Stephen Carrier

JUILLET 2018 - Stephen Carrier, gérant @ Château Fieuzal Grand Cru Classé de Graves, Léognan

Stephen Carrier

Comment êtes-vous arrivé dans le monde du vin ?

D’origine champenoise, de parents viticulteurs, la culture de la vigne a toujours fait partie de ma vie depuis plusieurs générations. Ce ne fut pas toujours un plaisir au départ, dès l’âge de 6 ans d’aller arpenter les rangs de vigne, mais quel vrai plaisir après ! Passionné, j’ai décidé que la vigne serait au cœur de mon métier.

Votre métier comporte plusieurs facettes. Quelle(s) facette(s) préférez-vous ?

Mon métier est la gestion d’une propriété viticole. De la vigne au chai, en passant par l’aspect administratif, la gestion du personnel, et la mise en marché de nos vins très spécifique pour les Grands Crus de Bordeaux. Je considère que la vigne est la partie la plus importante de mon métier, si l’on souhaite faire des vins de qualité. Nous devons, je crois, focaliser notre attention, notre énergie et nos budgets à la gestion du vignoble. Le vignoble de Fieuzal est en bio depuis 7 ans. Nous avons demandé la certification il y a 3 ans. A partir de 2019 tous les vins de Fieuzal seront en agriculture biologique.

On ne peut pas parler de Fieuzal sans parler des propriétaires actuels. La décision prise en novembre dernier de ne pas produire de vin au regard de la qualité est une décision forte de leur part. Depuis 2001 Fieuzal appartient à des propriétaires irlandais et si je peux m’épanouir aujourd’hui dans mon travail c’est bien grâce à eux. Je tiens à les en remercier.

Comment avez-vous connu H&A ?

Tout naturellement par le bouche à oreilles. Tout le monde parlait d’H&A. Les valeurs de reprise de nos fûts étaient sans aucune comparaison avec les montants que nous pouvions attendre à l’époque. H&A nous a proposé une solution globale de financement – reprise jamais mise en pratique jusqu’alors.

Qu’appréciez-vous chez H&A ?

J’aime l’état d’esprit qui règne chez H&A. Ils ont l’envie de s’adapter à nos problématiques.

Au-delà de leur métier de financement-reprise c’est leur vision positive au-delà de la barrique qui me plaît. J’aime que des gens comme eux viennent faire du bien à Bordeaux.

Depuis quelques mois, H&A se lance dans la diversification avec le financement -reprise de matériels viticoles. Fieuzal a été un des tous premiers vignobles à s’équiper de tracteurs électriques.

Tout naturellement nous avons réfléchi avec H&A à une solution qui a abouti il y a un an. Je suis curieux de voir comment cela va avancer. J’aime être au début d’une expérience.

Comment décrivez-vous votre relation avec H&A ?

J’ai plaisir à partager des moments de travail avec les équipes d’H&A. C’est une relation saine qui me fait avancer. Elle devrait être reproduite plus souvent.