Caroline artaud

Caroline Artaud, Directrice Administrative et Technique au Château Fourcas Hosten, Listrac- Médoc. Nombre de barriques dans le chai : environ 500

Caroline artaud

Comment en êtes-vous venu au vin ?

Depuis que je suis jeune, j'aime la biologie, alors j'ai commencé mes études scientifiques dans le but de travailler dans le domaine de la génétique. J'ai découvert le monde du vin grâce à un stage au Château Fayat. Ensuite, avec la famille Medeville, j'ai participé à toutes les activités de la propriété et j'ai fait tous les métiers. Ce fut une révélation pour moi, un coup de foudre, et j'ai voulu en faire mon métier. J'ai décidé de compléter ma mineure en ingénierie par un diplôme d'œnologue. Avec le soutien de mon patron, qui est très gentil et m'a fait confiance, j'ai continué à me former, notamment en comptabilité, afin d'avoir une vision globale de la filière viticole. J'aime mon travail et je suis le plus heureux quand je suis dans les vignes.
Vous souvenez-vous de votre tout premier contact avec tout ce qui a trait au vin ?

Oui, c'était avec mon père. Grand amateur de vins du Médoc, il m'a initié aux vins qu'il aimait. Avec les vins de sa cave, il m'a transmis sa passion, sans savoir qu'un jour je travaillerais dans la filière viticole.
Y a-t-il quelque chose de particulier que vous aimeriez nous dire sur votre cave, vos étiquettes... ?

Je voudrais partager un des moments qui m'a le plus touché au domaine...

Il n'y avait jamais eu de mise en bouteille de vin blanc à Fourcas Hosten. Pourtant, notre ancien maître de chai, qui a travaillé ici pendant 40 ans, nous a raconté qu'il faisait du vin blanc dans les années 60 pour les propriétaires. Au début du XXe siècle, les vins blancs étaient beaucoup plus courants que les vins rouges à Listrac. Notre terroir, notre situation géographique au sommet des collines de Listrac, ainsi que les très bonnes conditions dont nous disposons pour produire d'excellents vins blancs, créent un peu d'histoire dans les bouteilles.

Le 8 septembre 2014, nous avons récolté à la main, ensemble, les premiers raisins de Sauvignon Gris. Tôt le matin, le soleil et la fraîcheur ont rendu les raisins roses, presque fluorescents, et tout le personnel était là. Ce fut un moment émouvant.

Pour la première fois, nous avons mis en bouteille le vin blanc de Fourcas Hosten, cultivé de manière biologique.

Il était important pour nous de faire ce changement. Nous jouons un rôle dans l'environnement et cela nous a conduit à notre approche de la viticulture durable.
Comment avez-vous entendu parler de H&A ?

J'ai entendu parler de vous très tôt au Château La Garde et, chez Fourcas Hosten, nous travaillions déjà avec vous. J'ai toujours apprécié Richard (co-fondateur de H&A) qui est une personne simple, très énergique et disponible. H&A est une entreprise très dynamique. Tous les gens à qui je parle et avec qui je travaille, comme François Pelletier, sont très gentils et accessibles ; c'est tellement facile et agréable de traiter avec vous.
Qu'appréciez-vous dans le programme de services de H&A ?

Nous avons été vraiment séduits par vos services d'enlèvement de barils. La gestion de notre inventaire a toujours été compliquée, et maintenant vous nous facilitez la vie. Pour nous, c'est un bon investissement, car cela nous donne le temps de nous concentrer sur notre travail. Je peux m'impliquer davantage dans les relations avec les tonneliers et vous vous occupez du reste. Ce ne sont pas les seules raisons pour lesquelles nous travaillons avec vous. Vous faites un excellent travail et les choses avancent rapidement.
Comment décririez-vous votre relation avec H&A ?

Une relation professionnelle, simple et claire ! J'aime avant tout cette entreprise, votre énergie, vos compétences et la qualité des échanges. Je suis d'accord avec vos valeurs et c'est toujours un plaisir de travailler avec vous, en tant que partenaire.